Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Solomon Burke - Don't give up on me

Après son départ d'Atlantic en 1968, Solomon Burke entame une longue traversée du désert. L'époque change, les considérations commerciales des labels commencent à prendre le pas sur les ambitions artistiques, et la personnalité exubérante et sans concession de Burke le conduit à rester fidèle aux racines noires de sa musique, sans chercher à toucher un public plus large. En 1983, le succès de l'album concert Soul Alive ! est l'expression d'un regain d'intérêt (non dénué de nostalgie) d'un public blanc pour la soul, bien plus que d'un renouveau artistique. Il n'en constitue pas moins un classique de la southern soul.

La parution en 2002 de ce Don't Give Up On Me ("Ne me laisse pas tomber") prend tout le monde de court, mais ce succès est tout sauf immérité. Plusieurs artistes de premier plan composent de véritables écrins taillés sur mesure pour la voix de Burke, qui à 62 ans n'a rien perdu de sa puissance émotionnelle : Tom Waits, Bob Dylan, Van Morrison ou encore Elvis Costello. Le gospel originel coule dans les veines de son chanteur, invariablement, et sa musique est intemporelle. Don't Give Up On Me n'est nullement la célébration d'un mythe passé, mais bien l'un des meilleurs albums de ce prédicateur à la voix chaude, qui sera suivi de deux confirmations : Make Do With What You Got en 2005, et Nothing's Impossible en 2010, enregistré quelques mois avant le décès de Solomon Burke.

Tag(s) : #On rembobine, #Solomon Burke, #Fat Possum Records, #Soul, #Southern soul
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :